20200518_125852_edited.jpg

DÉMARCHE ARTISTIQUE

Ma démarche s’appuie sur le concept de la  décomposition et de la reconstruction,  il faut rompre pour être capable de se reconstruire. Je me  lance dans la peinture en inventant un univers désorganisé et unifié, où se reflètent plusieurs pans de réalité.

Tel un  imagier, je peins des mondes possibles. Telle une enlumineuse je colore vivement en portant la réalité des formes et de la couleur aux caprices de mon imagination.

Pendant plusieurs années, j’ai travaillé comme gestionnaire au sein du réseau de la santé. Inspiré par ma propre autobiographie, mes œuvres sont des métaphores déclinant la portée de cette réalité. D’un support à un autre, j’invente ma poésie.  

Après une parenthèse consacrée au figuratif, durant les années 80, ma pratique s’inspire maintenant d’une  pratique picturale abstraite. Ma peinture s’étoffe  de mortier, d’inclusions diverses et se pare de formes allusives, la mobilité dans l’œuvre s’installe.

Travaillant sur des camaïeux de couleurs portées par une gamme, d’orangés, de rouges de bleus, ma palette m'entraîne, par-delà mon sujet, vers un imaginaire qu'une grande sensualité allège des contraintes de la création. Je recouvre ma toile d’une couleur dominante très dense, ensuite cette sous-couche est entièrement recouverte, les teintes se fondent dans un camaïeu. À partir de là je peux commencer à peindre en ajoutant ou en soustrayant de la matière. En grattant avec les outils les plus divers, je peins tout autant qu’avec brosses et pinceaux. Chaque aspérité, chaque rayure est un motif unique tout autant qu’il lui permet de se fondre dans une dimension beaucoup plus globale et abstraite.

Je revendique, l'importance de l'imaginaire et le plaisir de la découverte. La peinture ne doit pas être simple objet de consommation et de plaisir immédiat, aussitôt consommé, aussitôt rejeté… Elle mérite mieux. Le spectateur doit faire l'effort de trouver, de créer au besoin, le chemin qui le conduit vers l'œuvre, avant d’éprouver le bonheur de vivre avec.

J’inscris ma pratique dans une tradition de recherche en peinture contemporaine, un terrain d’expérimentation fertile où l’émergence de formes nouvelles est toujours possible.

TIBO